Transfooding : le Mana l’aliment total made in Tchéquie


Le Mana c’est quoi ?

C’est dans la foulée de son illustre prédécesseur, le Soylent sorti en 2013 aux USA, que les tchèques de Heaven Labs Ltd. ont lancé en 2015 sa version européenne : le Mana. J’ai naturellement voulu tester ce nouvel aliment dit total qui ambitionne de couvrir tous les besoins  alimentaires d’un être humain sans nécessiter quelque autre apport que ce soit en dehors de l’eau.

J’étais curieux de ce mode d’alimentation qui a fait fureur l’année dernière dans les hackathons. Je ne pouvais bien entendu pas résister, encore un rêve de gosse qui se réalise : une nourriture d’astronaute parfaite qu’on absorbe rapidement pour nourrir le « corps-machine ». Pour moi l’idée évoque immédiatement la scène mythique du Robocop de Paul Verhoeven où le sergent Murphy consomme une sorte de purée pour bébé adapté à son estomac simplifié. Le Mana fait ainsi le lien entre l’aliment divin, la manne céleste, une vision post-biologique d’une alimentation synthétique et la vague des orthorexies alimentaires car le Mana est également bio et végétalien.

Je commande donc immédiatement sur le site le pack « First » et 5 jours après je reçois mes 35 repas soit 8 jours de nourriture complète à peu de choses près. C’est samedi lorsque que je commence mon nouveau régime. La préparation est triviale trois cuillères de Mana une dose d’huile on complète avec de l’eau dans le verre doseur on shake et c’est prêt. La première impression est très bonne. Il faut dire que j’ai un a priori positif,  j’adore la vanille et le Mana est vraiment parfumé à la vanille. Je le bois donc avec plaisir mais il faut bien dire que je trouve les 700 millilitres de bouillie un peu durs à avaler en totalité.  Je prend rarement autant de liquide aussi vite dans un repas traditionnel. Par la suite je mettrais d’ailleurs moins d’eau dans ma préparation que celle préconisée par Hevean Labs pour son Mana.

photo mana contenu colis

Bilan après une semaine

Sur le plan de la santé rien à dire, tout va bien, sauf que le mana n’est pas vraiment adapté à ma principale activité sportive le running. Si je divise le repas en trois comme préconisé je suis beaucoup trop lourd le matin avec le mana pour courrir outre que ça fait vraiment trop à boire au petit déjeuner. De plus l’énergie que cela fournit n’est pas vraiment adapté, je suis plus vite fatigué, dès 6 kilomètres (sans alimentation pendant la course) je suis en baisse d’énergie au lieu de 8/9 km habituellement. Pour courir je pense qu’il vaut mieux un ratio d’hydrates de carbone supérieur à celui du Mana. Du point de vue digestif rien à signaler avec la consommation du Mana. En définitive, une seule ombre au tableau mais de taille : la monotonie alimentaire! Impossible pour moi de tenir longtemps ce régime car au bout de trois jours déjà tous les autres aliments me manquent, non par faim, mais par besoin de profiter d’autres saveurs. Bien sûr on peut mixer le Mana avec d’autres aliments notamment avec des fruits pour en changer le goût, mais moi s’il faut prendre le mixeur, laver le pot etc. ça perd de son intérêt. D’ailleurs c’est un autre point un peu négatif du Mana le Shaker plastique est fastidieux à nettoyer notamment parce que l’huile très grasse est difficile à éliminer des parois.

Au final je continue à consommer du Mana mais principalement au petit déjeuner en alternance avec les autres petits déjeuners que je peux faire qui vont de la très française tartine de beurre et de miel, à l’oeuf au plat et jambon à l’anglo-saxonne en passant par les viennoiserie ou encore les céréales. Le Mana se rapprocherait finalement plus de cela ou encore du bol d’avoine ou de semoule au lait que je mangeais parfois petit.

Si je devais le conseiller c’est plutôt sur de courtes périodes ou pour identifier facilement le nombre de calorie que l’on consomme sans avoir à peser ses aliments.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.